Comment ré-ensauvager les jardins ?

Chaque jeudi, recevez une fiche pour : apprendre à reconnaitre une espèce, comprendre son rôle dans l'écosystème et savoir comment la favoriser. Car comprendre c'est le début de la préservation 🐞

image_author_Quentin_Laviepartout
Par Quentin Laviepartout
29 articles
21 déc. · 3 mn à lire
Partager cet article :

Les feuilles mortes ne sont pas des déchets

Est-ce vraiment utile de nettoyer le jardin ? Pas toujours, et c'est le cas des feuilles mortes. Elles ont un rôle important pour le monde vivant, alors c'est ce que nous allons voir aujourd'hui.

De l’or qui part à la poubelle

🍃 Au printemps il y a ceux qui tondent toutes les semaines
🍂 Et en automne il y a ceux qui ne veulent pas voir une feuille sur leur gazon.

Et à chaque fois, ça me laisse un peu perplexe. Est-ce vraiment utile de dépenser autant d’énergie pour ça ? Outre l’énergie physique que ça demande, c’est aussi du temps du pétrole et pas mal d’argent qui passe dans ces activités. Ça fait beaucoup.


Mais attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire. Il est normal de ramasser les feuilles quand il y a un risque de glissade ou quand elles risquent de boucher un écoulement d’eau.

Sauf que dans pas mal de cas, les feuilles mériteraient de rester au sol. Car elles rendent pas mal de services au monde vivant.

© Joshua Woronieck© Joshua Woronieck

Une pure perte pour les arbres ?

En automne les arbres perdent leurs feuilles, jusqu’ici je ne vous apprends rien. D’ailleurs, si vous vous demandez pourquoi est-ce qu’ils les perdent, j’ai fait un podcast sur le sujet :)

Il faut savoir que les feuilles ont demandé beaucoup d’énergie aux arbres pour les produire. Sauf qu’ils sont obligés de s’en séparer quand vient l’hiver. Mais ses feuilles ne sont pas réellement perdues. Une fois tombée, elles commenceront à être “digérées” par la faune du sol.

"Miam une feuille morte""Miam une feuille morte"

Le sol est le “système digestif” des arbres

Les arbres n’ont pas de bouche ni de système pour digérer. Ces êtres fantastiques se nourrissent de soleil, d’eau et de sels minéraux contenus dans le sols.

Seulement pour récupérer ces nutriments, il faut qu’ils soient sous une forme adaptée leur permettant d’être absorbés par les racines. Une feuille entière, c’est un peu difficile à ré-ingurgiter pour un arbre. Heureusement ils peuvent compter sur tout un tas de petites bêtes, de champignons et de bactéries pour faire ce travail.

Mycelium de champignon colonisant une feuille morte Mycelium de champignon colonisant une feuille morte

Dans l’épisode du podcast “D’où vient le sol ?” je vous racontais que c’est la vie qui crée le sol. La matière organique morte se mélange avec les argiles issus des roches érodées pour créer la terre que nous connaissons. Ce processus est trèèèèèèèèèèèèès long, il faut des plusieurs siècle voir plusieurs millénaires pour créer un sol fertile.

La matière organique tombée au sol (bois, fientes, feuilles, animaux morts etc), va nourrir une multitude de formes de vie. Chaque forme de vie a sa fonction et son régime alimentaire. Chaque maillon de cette chaîne va fragmenter la matière organique en morceaux de plus en plus petits. C’est justement ce qui va arriver à nos feuilles mortes.

Qui vit dans les feuilles mortes ?

Il y a du monde dans ce qu’on appelle la litière au pied des arbres. Mais ce sont ce sont principalement des invertébrés qui vont se charger de décomposer les feuilles. On trouvera par exemple des cloportes, des vers de terre, des escargots, des acariens et des collemboles, mais il en existe plein d’autres.

Tout ce petit monde est d’ailleurs très bien documenté et photographié dans le livre “La vie du sol de nos jardins (je n’arrête pas de vous le conseiller, ça a été mon livre de chevet pendant quasiment 2 ans).

Chaque animal va manger une partie de la feuille et faire ses besoins au pied des arbres. Petit à petit les éléments des feuilles mortes deviendront assimilables par les racines des arbres. Grâce aux crottes des petits animaux, les éléments des feuilles mortes retournent dans la terre, où ils pourront être absorbés par les racines des plantes et qui leur permettront de grandir.

Cette chaîne va loin, car les champignons et les bactéries sont aussi de la partie et digèrent eux aussi le mélange de bois, de feuilles et de matières organiques diverses tombées aux sol.

Tout ce petit monde va transformer les feuilles en terre noire, friable et riche en nutriments : L’HUMUS. Les arbres pourront envoyer leurs petites racines dans cet humus, pour récupérer les nutriments perdus en automne.

La boucle est bouclée.

Comment utiliser les feuilles mortes ?

Ne rien faire

Vous pouvez les en place là où elles sont tombées. C’est souvent à cet endroit qu’elles sont utiles et la vie du sol se chargera de les dégrader. Les oiseaux et petits mammifères pourront y chercher leur nourriture. La litière est un écosystème à part entière avec ses prédateurs et ses prédatés. Certaines espèces comme le hérisson peuvent aussi récupérer des feuilles pour se faire un abri où passer l’hiver.

Un hérisson préparant son nid pour l'hiverUn hérisson préparant son nid pour l'hiver

Les utiliser en paillage

Les feuilles mortes sont idéales pour pailler vos haies, plate-bandes, potager etc. Cet apport de matière organique attirera les vers de terre qui du même coup, aéreront le sol. Les feuilles décomposées enrichiront votre sol et vont le structurer. Ainsi il retiendra mieux l’eau tout en lui permettant de mieux y pénétrer.

Ce paillage va aussi protéger le sol (et les racines) de la morsure du froid. Les feuilles feront comme une sorte de « manteau » évitant les écarts de températures entre le jour et la nuit.

🚫 Les feuilles maintiennent aussi le sol humide, alors attention avec les plantes craignant le surplus d’humidité.

Faire un terreau de feuilles mortes

Alors ça, c’est vraiment une ressource formidable au jardin. Plus qu’un long discours je vous propose cette vidéo de la chaîne Youtube f1rcx. Un tuto simple et efficace pour recycler les feuilles et limiter l’achat de terreau au printemps.

Les déchets n’existent pas

Enfin pas vraiment. Les plantes transforment l’énergie du soleil en matières organiques. Ce sont les seules formes de vie à le faire, alors il ne faut pas les gâcher. La grande chaîne du vivant a évolué et s’est adaptée en fonction de ces ressources produites pas les plantes.

Alors chérissons-les et gardons-les précieusement. Travailler et vivre avec le vivant, c’est choisir d’intégrer plutôt qu’exclure. Derrière les feuilles mortes se cache la complexité d’un monde qui nous échappe. Un monde qui permet au sol d’être fertile et à nous autre humains de pouvoir manger. Nous dépendons de toutes petites bêtes et de champignons qui vivent autour de nous sans que nous le sachions. Mine de rien ça rend assez humble quand on y pense.

___________________


C’était la dernière newsletter de l’année 2023, je vais prendre un peu de vacances. On se retrouve en janvier :) Merci de me lire toutes les semaines depuis plusieurs mois. Nous sommes quasiment 8000 curieux et curieuses du vivant à être réunis ici et ça fait chaud au coeur. Alors encore merci.


En attendant mon retour en janvier, la boîte au lettre est toujours ouverte. Vous pouvez me laisser vos messages ou vos questions. Je les lirai avec joie.

Passez de bonnes fêtes, prenez soin de vous et à bientôt

Quentin

Des épisodes du podcast pour aller plus loin

À quoi “servent” les champignons ?

Qui mange les feuilles mortes ?

...